avenir

Hautement concurrentiel, le secteur de l’assurance ne cesse de se renouveler afin de conquérir le cœur de ses clients. Les grandes évolutions de notre siècle, qu’elles soient économiques, financières, règlementaires ou sociales, dessinent les contours de l’assurance de demain. En voici quelques tendances majeures.

La digitalisation

Comme vu précédemment (voir article La digitalisation du secteur de l’assurance), la nouvelle génération d’assurés est une génération connectée. Plus exigeante, elle a été habituée à une certaine instantanéité des services. La présence sur les réseaux sociaux, le Big Data et le développement des objets connectés sont devenus, entre autres, des investissements indispensables à la modernisation du secteur.

La prévention

Avec l’entrée massive, sur le marché, des objets connectés, les assureurs tendent de plus en plus à faire de la prévention afin de minimiser leurs frais potentiels. Il ne s’agit plus seulement de couvrir un risque, mais de l’anticiper.

Le collaboratif

Face au succès dont bénéficie l’économie du partage, l’assurance collaborative s’est imposée comme une alternative pertinente aux nombreux assureurs traditionnels. Fondée sur les principes de « communauté » et de « solidarité », l’assurance collaborative permet de mutualiser ses risques avec d’autres personnes et donc d’éviter les soucis de trésorerie.

La fidélisation

Les normes réglementaires, et notamment la loi Hamon, de même que les évolutions sociétales ont fait de la fidélisation un des principaux enjeux pour les assureurs. La nouvelle génération n’hésite plus à aller voir ailleurs et à comparer les offres des assureurs afin d’obtenir la meilleure couverture possible. Les assureurs investissent donc massivement dans le marketing et la relation client.

La transparence

La directive Solvabilité II a donné le ton : il faut une plus grande transparence des calculs tarifaires, de même qu’une meilleure traçabilité des données. Les assureurs se voient désormais dans l’obligation de fournir des inventaires détaillés et des reportings réguliers, tout en garantissant la fiabilité de leurs données.

La personnalisation

Grâce à l’immense collecte de données permise par le Big Data, les assureurs seront en mesure de mieux adapter leur offre aux différents profils. Cette personnalisation des contrats répond à une attente de plus en plus explicite de la part des assurés.

Share