choix-statut-horizon-entrepreneurs

 

En cette décennie, les challenges à relever sont nombreux pour les assureurs. Ils doivent donc pouvoir compter sur des progiciels modulaires et ayant intégré les standards technologiques d’aujourd’hui. Mais pourquoi choisir Okayo ?

Un progiciel moderne

« C’est […] par l’innovation et la mise en place de solutions globales et évolutives que les acteurs de l’assurance pourront faire face à leurs challenges » écrivait déjà Franck Sebbah, PDG de COFAS, dans un article du JDN datant de 2010. En effet, les Systèmes d’Information en place aujourd’hui sont pour la plupart obsolètes. Il en découle un manque d’automatisation et de flexibilité pour les acteurs de l’assurance. Okayo vient donc combler un manque dans le sens où il intègre les nouvelles technologies tout en respectant les standards et normes pérennes du marché.

Une offre modulaire et complète

Les différents acteurs de l’assurance nécessitent des progiciels productifs et simples d’utilisation. Pour cela, Okayo a été conçu dans l’optique d’améliorer le « time-to-market ». Progiciel « tout-en-un », il permet non seulement d’améliorer la réactivité aux évolutions du marché mais aussi de réduire les coûts de maintenance et d’exploitation du système. Grâce à Okayo, distributeurs, intermédiaires, gestionnaires et compagnies peuvent traiter l’ensemble de leurs problématiques avec un seul et unique progiciel. De par son ouverture et sa modularité, Okayo s’intègre aussi bien au Système d’Information existant qu’aux SI externes à la société. Il peut également gérer des plateaux de gestions de 10 à 1000 postes.

Des fonctionnalités différenciantes

En termes pratiques, Okayo permet une gestion multi-adresses et multi-RIB ainsi qu’une gestion de strates intermédiaires. Il conçoit les devis d’avenant et procède à une compensation automatique des primes lors d’un avenant. Okayo intègre également un gestionnaire de « demandes d’actions » et workflow de toutes natures. Enfin, le stockage de données d’échéancier permet d’obtenir facilement des statistiques.

 

Pour toute information supplémentaire : okayo.contact@neuros.fr – 01 47 03 04 65

Share