Kiev, Ukraine - May 20, 2013 - Hand pointing on keyboard with social media logotype collection of well-known social network brand's placed on keyboard buttons. Include Facebook, YouTube, Twitter, Google Plus, Instagram and more other logos.

Il n’y a pas que les objets connectés et le Big Data qui participent à la révolution digitale du secteur de l’assurance. Les réseaux sociaux s’avèrent en effet être de puissants outils au service des assureurs.

Un canal de communication à part entière…

Même si l’utilisation des réseaux sociaux n’est pas encore généralisée dans le secteur, les assureurs sont de plus en plus convaincus de leur potentiel comme outils de fidélisation, mais aussi de prospection. Au centre de la relation client, les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter permettent non seulement aux compagnies d’assurance d’apprécier la taille de leur « communauté », mais aussi de récolter des avis, d’assurer un service après-vente instantané, ou encore d’attirer de nouveaux clients via des vidéos publicitaires et autres stratégies bien rôdées.

…Mais un canal encore mal exploité

Selon l’étude Eskimoz menée l’année dernière pour News Assurances Pro, le constat est clair : les community manager des principales compagnies d’assurance n’utilisent pas tout le potentiel qu’offrent les réseaux sociaux. En plus de fortes disparités selon les assureurs, le secteur souffre d’un manque d’interaction  avec ses clients. Celui-ci est avant tout le fruit d’une stratégie de communication descendante, qui consiste à diffuser en masse les actualités de la société sans chercher à créer du lien avec les internautes.

Une e-réputation à surveiller

Pourtant, les assureurs auraient tout à gagner à fédérer autour d’eux une réelle communauté. Etant donnée la popularité encore assez fébrile du secteur, les réseaux sociaux pourraient être la porte ouverte à plus de transparence et plus de personnalisation dans la relation client. En gérant efficacement sa e-réputation, le secteur pourrait regagner la confiance de ses clients.

Share